Rechercher

Mon processus de création 1/2


Première partie : élaboration et réalisation du patron


Il y a peu, un ami m’a demandé si je pouvais lui faire des dessous de verres en tissu réutilisables. Il est vrai que ce n’est pas un produit que je propose sur le shop et auquel je n’avais pas réellement pensé. Après un petit moment de réflexion, je me suis dit que cela était en effet tout à fait réalisable.

Cette demande est l’occasion parfaite pour vous expliquer comment je créée un nouveau produit. Même si cette création ne paie pas de mine et n'est pas compliquer à réaliser, le processus est le même que pour toutes les autres.


Première étape :


Tout d’abord, je réfléchis à la forme de ma création. Ici il y a vraiment tout un tas de formes possibles, un peu comme pour les lingettes démaquillantes. Pour facilité mon choix, je fais une liste de critères que je tiens à respecter.

Donc je voulais :

- Une forme simple mais différente des basiques rond, carré ou rectangle

- Une forme qui permet de faire peu de chutes ou d’utiliser celles déjà en stock

- Simple et rapide à coudre (par exemple, un rond qui est une forme très basique demande pas mal d’entrainement avant d’être cousu à la perfection.)


Je me suis donc arrêtée sur un hexagone, forme qui remplit les 3 critères que je m’étais imposer.

La forme choisit, il faut maintenant en définir la taille.


Pour cela plusieurs options possibles :

- Utiliser un dessous de verre que l’on possède déjà et reporter ses mesures

- Regarder sur le net, je suis sûr qu’il y a ce genre d’info sur Google !! on trouve tout là-dessus !

- Mesurer la circonférence du plus large verre que l’on compte poser dessus. Choisissez bien le plus gros de votre collection sinon vous risquez d’avoir de mauvaises surprises !


Pour ma part, j’ai utilisé une tasse assez large pour être sûr que cela ne soit pas trop petit. Il est toujours possible de corriger une création qui est trop grande, l’inverse est déjà moins évident.


Finalement je me retrouve donc avec hexagone de 11 cm de hauteur.




Deuxième étape :


Maintenant que nous avons notre forme il est temps de choisir nos matériaux. Evidemment il est possible de faire cela en premier.

Pour ce produit en particulier, il faut idéalement une matière facile à entretenir et donc lavable. Évitons donc le cuir naturel, la laine; un simple coton peut très bien suffire mais l’on peut également utiliser de la toile cirée (la plus fine) ou même du PULL.

Il faut éviter les matières trop épaisses, à poils longs qui risqueraient de déstabiliser le verre, le but n’étant pas de casser le service de mariage de la grand-tante Muriel.


Je choisi donc un tissu en 100% coton imprimé et de la fine toile cirée.



Troisième étape :


Il est temps de préparer notre patron. Je commence par dessiner mon hexagone sur une feuille, bon

OK j’ai un peu triché en utilisant un logiciel de dessin pour être sûr que tout soit bien symétrique.

Ensuite, je reporte ma forme sur un support que je vais pouvoir réutiliser plusieurs fois.

A cette étape une nouvelle fois plusieurs choix s’offres à nous :

- Du papier à patron

- Du papier de soie

- Une simple feuille

- Un morceau de carton

- Papier transfert


Evidemment du point de vue d’une couturière, le papier à patron serait l’idéal. Perso j’ai tendance à trouver cela un peu onéreux et absolument pas pratique quand on souhaite utiliser le même patron encore et encore. Le papier finit toujours par se déchirer au bout d’assez peu d’utilisations. Je trouve que c’est bien plus adapter pour la confection.


Le plus souvent, j’utilise du carton, assez fin pour ne pas galérer à le découper et pour ne pas qu’il ne prenne trop de place dans mon casier de rangement. Cela me permet de le réutiliser pendant une très longue durée, en générale je peux garder le même gabarit en carton pendant plus d’un an.

Pour ne pas me perdre dans mes patrons, sachant que je peux avoir la même forme de gabarit dans différentes tailles, je vais venir mettre des indications directement dessus :

- son utilisation

- le sens du droit fils (indiqué par une simple flèche)

- l'endroit (il faut mettre certain gabarit sur l'envers pour la coupe)

- l'emplacement de l'ouverture qui va permettre de retourner le produit

- l'emplacement de mon étiquette.

- si les marges de coutures sont comprises ou non

Toutes ces choses permettent une régularité dans les produits. Par exemple en indiquant l'emplacement de l'étiquette sur le gabarit, je suis sûr que celle-ci se trouve toujours au même endroit sur le produit.


Maintenant que tout est prêt, nous allons pouvoir reporter notre patron sur notre tissu et réaliser la couture. Mais nous verrons tout cela la semaine prochaine !



Sur ce, prenez soin de vous et je vous dis à jeudi prochain.





2 vues

Posts récents

Voir tout