Rechercher

Mes indispensables à l'atelier

Ce n'est pas toujours simple de savoir de quoi nous avons réellement besoin lorsque nous commençons la couture. En effet il y a énormément d'accessoires sur le marché, certains un peu farfelus et d'autres qui peuvent devenir totalement indispensable.

Aujourd'hui je vais essayer de lister avec vous ce dont vous avez absolument besoin et ce qui pour moi est finalement devenu indispensable.



Pour bien commencer



La machine à coudre


Evidemment je ne dirais pas que la machine à coudre est essentiel, vous l'aurez compris vous même ! Mais il faut tout de même bien la choisir surtout lorsqu'il s'agit de votre première. Préféré une petite machine avec peu de fonctions, vous vous rendrez vite compte que tous ses points fantaisies disponibles sur certaines machines ne vous serviront jamais.

Idéalement, il faut que la machine face un point droit, un point zig-zag réglable en longueur et en largeur et avoir une option qui permet de déplacer l'aiguille complètement sur la droite. Cette fonction est vraiment très très utile pour changer la marge de couture sans vous ajouter une difficulté supplémentaire.

Par exemple j'utilise cette fonction disponible sur ma machine SINGER pour coudre la surpiqûre de mes produits.

Idéalement il faut que cette machine à coudre soit de base équiper d’un pied pour fermeture éclair en plus de son pied classique. Ainsi vous n’aurait pas besoin d’en acheter un nouveau.


Outils de découpe


Une autre des choses plus qu’importante en couture, ce sont les outils grâce auxquels vous allez couper vos différentes pièces de tissu. Que vous préfériez utiliser un cutter rotatif ou des ciseaux il faut absolument bien les choisir et surtout en posséder plusieurs.

Pour ma part je fais tout avec des ciseaux, je ne suis pas une grande fan de l’utilisation règle + cutter. Mais j’en possède plusieurs paires. De mon point de vu il faut au moins 2 paires différentes. Une première pour couper le patron en papier et une autre pour le tissu. Il est impératif de ne rien couper d’autre que du tissu avec vos ciseaux à tissu ! Cela abîmerait très vite les lames et vous perdrez en précision au moment de la coupe.

Pour aller plus loin j’ajouterais qu’il faudrait idéalement 2 paires rien que pour le tissu. Une pour le coton classique et une autre pour les tissus contenant du plastique, les entoilages et les rembourrage (ceux-ci aussi émoussent rapidement les lames).

De mon cotés, au risque de passer pour une fanatique, je possède pas moins de 6 paires de ciseaux juste pour la couture !!

Ouais j’ai un peu l’air d’une tarée là mais chacun a vraiment une fonction bien définie :


Coupe les patrons papier

Couper les gabarits en carton

Couper mes pièces en coton

Couper le rembourrage et l’entoilage

Cranter mes pièces

Couper les petits fils au ras des couture


Au milieu de ces 6 paires, il y a différents types de ciseaux : tailleur, cranteur, écolier et de petits ciseaux de broderie (pour couper les fils proche couture).


Outils de traçage


Il est important de posséder un crayon adapter au tissu. Un simple stylo bille ne peut pas vraiment faire l’affaire, en effet l’encre est indélébile donc pas idéale pour marquer du tissu.

Vous pouvez passer en mercerie vous renseigner sur les différentes options qui s’offrent à vous : craie de tailleur, feutre lavable, marqueur qui part à la chaleur, crayon coloré…

Mais les prix pourraient vous freiner un peu.

De mon côté, j’utilise des stylos de type « frixion » acheter au rayon des fournitures scolaire en grande surface, ils sont beaucoup moins cher qu’un crayon spécial tissu et partent simplement avec le fer à repasser.

Si vous ne voulais rien acheter de plus que ce que vous possédez déjà, utiliser un crayon à papier. C’est ce qui risque de moins laisser de marque sur le tissu et ne mettez jamais de repère sur l’endroit du tissu.

Pour ce qui est des différentes règles qui existe, leur achat dépendent beaucoup de ce que vous allez coudre. Si vous ne faites pas de confection, une règle japonaise utiliser pour le scrapbooking sera très utile. Ces grandes règles transparente et solides contiennent beaucoup de repères et marquages.

Si vous souhaitez réaliser des vêtements, il faudra sans doute investir dans un lot de perroquet afin de pouvoir réaliser de jolies courbes.

Pour ma part je n’utilise qu’une règle japonaise de 50cm de long.



Mes petits plus


Evidemment quand on parle de couture, on remarque qu’il y a énormément d’accessoires disponibles. Certains qui sont plus des gadgets tandis que d’autres sont plus indispensables.

Par exemple pour bien retourner mes angles plutôt que d’utiliser une aiguille à tricote ou un crayon, qui sont quand même pointus et pourraient facilement transpercer le tissu, j’utilise un passe lacet ! Métallique et complètement arrondi à ses deux extrémité, impossible de transpercer le tissu avec, c’est devenu après mes ciseaux l’accessoire que j’utilise le plus.

Ensuite si vous n’êtes pas alaise avec les marges de coutures, il existe des guides aimantés qui se pose sur la plaque de la machine à coudre ou même des outils de traçage spéciales qui vous permette de tracer la marge de couture directement sur le tissu.


Au contraire s’il y a un accessoire que je vous déconseille, ce sont les pieds spécial biais ! Censé faciliter la pose de celui-ci en réalisant une seule couture il n’est d’un pas adapter à chaque situation. Coudre des angles par exemple n’est pas possible avec et la plupart entant composer avec une partie en plastique réglable grâce à une vis, celle-ci ne cesse de bouger à cause des vibrations de la machine donc impossible d’avoir une jolie couture régulière.

Je vous déconseille également les kit complets contenant 36 ou 40 pieds de biche différents à un prix dérisoire. Vous n’utiliserais jamais autant de pied et rien ne garantit ni leur qualité ni leur parfaite adaptabilité à votre machine. Donc finalement l’investissement n’en vaudra pas la peine, préférez n’acheter que les pieds que vous êtes sûr d’utiliser.



Sur ce, prenez soin de vous et je vous dis à jeudi prochain.













1 vue